Foire aux Questions logiciel CATT-Acoustic

Les questions et réponses sont présentées dans l'ordre de leur création avec un numéro d'indexation. Toutefois, pour faciliter l'accès à l'information un code couleur balise leur domaine d'application selon les catégories suivantes :

  • Mode de commercialisation et usage (licence, droits d'usages, commercialisation...)

  • Environnement informatique et logiciel (installation, compatibilité, système d'exploitation, environnement matériel ...)

  • Fonctionnalités (critères calculés, performances, temps de calcul...)

Q1. Quels sont les critères acoustiques prédits par CATT-Acoustic ?

R. CATT-Acoustic prédit l'ensemble des critères acoustiques utilisés en acoustique des salles : Temps de réverbération (RT60), clarté à 50 ou 80 ms (C50, C80), temps de décroissance précoce EDT (Early Decay Time), le critère d'intelligibilité normalisé STI, le temps central TS, la définition (Deutlichkeit) D50, la force sonore sonore G (strenGth), l'efficacité latérale (LF et LFC), les critères de décroissance spatiale DL2 et DLf et bien sûr,
le niveau sonore SPL, disponible par bandes d'octaves ou exprimé en dB(A).

 

Q2. Comment CATT-Acoustic gère-t-il la diffusion ?

R. CATT-Acoustic gère la diffusion en parois de différentes manières :

un coefficient de dispersion est attribué aux matériaux, en plus du classique coeffficient d'absorption ;

CATT-Acoustic gère la diffraction due aux bords, celle-ci étant fonction de la longueur d'onde (les petits éléments architecturaux seront considérés comme plus diffusants, particulièrement aux octaves basses) ;

enfin, CATT-Acoustic peut automatiquement générer pour chaque élément de surface un coefficient de dispersion calculé en fonction de la rugosité en paroi : on indique à cet usage, l'ordre de grandeur des accidents de surfaces rencontrés (très pratique pour créer des modèles simples prenant correctement en compte la diffusion apportée par la géométrie des éléments constituants : parterres de sièges, escaliers, diffuseurs géométriques, etc...).

 

Q3. CATT-Acoustic peut-il gérer des modèles ouverts ?

R. Oui

 

Q4. Peut-on importer dans CATT-Acoustic des géométries sous forme de fichiers DXF, issus d'AutoCAD, par exemple ?

R. Oui, pour ce faire, utiliser la routine dxf2Geo.exe. Attention cependant aux données disponibles sous forme DXF : dans bien des cas, suivant l'origine des fichiers, toutes les données ne sont pas directement exploitables, ne sont pas documentées, pas forcément pertinentes et bien souvent, l'acousticien passe plus de temps à faire le tri et réagencer ses données qu'à faire un modèle géométrique pertinent au plan acoustique.
Nous conseillons à ceux qui souhaitent interfacer CATT-Acoustic avec un outil de saisie 3D convivial d'utiliser SketchUp, simple et d'un coût d'acquisition assez modique.

 

Q5. CATT-Acoustic gère-t-il les systèmes de sonorisation de type ligne-source (Line Arrays ?)

R. Oui, de grands constructeurs de tels systèmes (L-Acoustics, Nexo, Duran Audio, d&b audiotechnik, Outline Butterly, Tannoy, Active Audio, PanBeam) fournissent des fichiers de directivité sous forme de librairies dynamiques (dll).
Par ailleurs, Catt intègre et promeut le Common Loudspeaker Format (CLF), format de fichier de directivité unifié, auquel devraient se rallier la plupart des fabricants de systèmes électroacoustiques.

 

Q6. CATT-Acoustic gère-t-il les surfaces acoustiquement transparentes ?

R. Oui, CATT-Acoustic peut gérer des parois semi-transparentes ; le principe de base est le suivant : le son direct est calculé de manière déterministe pour un passage à travers une paroi semi-transparente au maximum. Il est atténué d'un facteur (1-a)t, où a est le facteur d'absorption, t celui de transmission. Les réflexions d'ordre 1 et suivants sont gérées suivant le même principe, celui de la conservation de l'énergie :

  • énergie transmise : (1 - a) t
  • énergie réfléchie : (1 - a)(1 - t)
  • énergie absorbée : a
  • énergie totale : (1-a) t + (1-a)(1-t) + a = 1
  • Les surfaces semi-transparentes :

  • sont forcément des surfaces internes (jumelles)
  • présentent les mêmes propriétés sur leurs deux faces
  • ne comportent pas d'inclusion
  • Syntaxe : les coefficients de transmission sont indiqués dans la déclaration des matériaux dans un fichier GEO (le module Surface Properties ne gère pas ce cas de figure), séparés des coefficients d'absorption par un slash /

    exemple : ABS panneau <10/12 8/15 7/18 5/10 4/6 3/5> L <20 25 25 30 35 40 >

    ATTENTION au fait que les temps de réverbération calculés de manière statistique (Sabine, Eyring) perdent leur sens dans le cas de la présence de surfaces semi-transparentes.

    Détermination des coefficients de transmission : si on considère un affaiblissement R exprimé en dB R = -10log(Win/Wtr)

    où Win est la puissance acoustique incidente et Wtr la puissance acoustique transmise. A la mesure, Wtr prend en compte à la fois l'absorption par le structure et la puissance réfléchie par rupture d'impédance et les deux contributions sont délicates à distinguer.

    Exprimée avec les coefficients de la figure ci-dessus, l'expression de R devient : R = -10log((1-a)t) d'où on peut déduire les valeurs de coefficients de transmission : t = 10^(-R/10) / (1-a)

     

    Q7. CATT-Acoustic gère-t-il les interférences entre sources ?

    R. Oui, CATT-Acoustic peut gérer les interférences entre sources : lorsqu'on calcule une cartographie dans TUCT alors que plusieurs sources apportent leurs contributions, on peut cocher l'option "Interference (direct sound)" de la fenêtre Map measures, qui permet de prendre en compte les interférences entre sources. Le son direct peut alors être augmenté d'un facteur +6 dB lorsque deux sources identiques sont en phase, alors qu'en l'absence de cette option, les réflexions et le son direct s'additionnent en puissance (+3 dB pour des contributions identiques) .

     

    Q8. Peut-on réaliser une cartographie sur des parois verticales ?

    R. Non, car les cartographies sont réalisées sur des surfaces non verticales, définies selon un décalage (offset) sur la coordonnée Z.

    Une solution peut cependant consister à pivoter le modèle de 90°.

     

    Q9. Puis-je mettre à jour en ligne ?

    R. Oui, tout dépend de la validité de votre licence au regard des mises à jour. Dans la fenêtre accessible depuis le menu Help|About CATT-Acoustic, vous trouverez un lien vers la page des utilisateurs du logiciel. La même fenêtre indique une date d'expiration (Expiry date); expiration ne signifie pas que vous ne puissiez plus utiliser CATT-Acoustic mais elle concerne les mises à jour. Vous pourrez mettre à jour en ligne si votre licence possède une date d'expiration ultérieure à la date de création des fichiers de mise à jour disponibles en ligne.

    Attention : vous aurez peut-être besoin de rafraichir la page des utilisateurs dans votre navigateur afin de voir les changements.

     

    Q10. Quels fichiers dois-je télécharger pour mettre à jour ma version de CATT-Acoustic ?

    R. Sur la page des utilisateurs de CATT-Acoustic (voir Q9 pour l'accès à cette page et les droits à la mise à jour), plusieurs fichiers sont disponibles au téléchargement. Bugs et addendum listent respectivement les bugs connus et les modifications apportées à CATT-Acoustic.

    Tous les fichiers téléchargeables depuis la page des utilisateurs de CATT-Acoustic portent une extension .CTT. Il s'agit d'un verrou que l'on ouvre à l'aide de l'utilitaire UnCTT.exe qui se trouve dans le répertoire d'installation de CATT-Acoustic (par exemple : C:/Program Files/CATT/).

    Si la version la plus récente disponible porte une lettre différente de votre version, par exemple : vous souhaitez passer de v9.0b à v9.0c, vous commencez par télécharger PRED_v90c.CTT ou FULL_v90c.CTT suivant que votre licence couvre une version Prediction ou Full, version complète avec audiospatialisation (si vous ne connaissez pas le module d'audiospatialisation dynamique au casque CATT-Walker, rendez-vous ici; la suite FIReverb est également livrée avec la version complète, une présentation détaillée en est disponible ici).

    Vous aurez peut-être besoin de cliquer sur le bouton droit de votre souris de manière à ouvrir le menu vous permettant "d'enregistrer sous..." et de télécharger le fichier .CTT sur votre PC.

    Une fois le fichier .CTT téléchargé, lancez l'utilitaire UnCTT.exe qui permet de lever le verrou. Cliquez sur le bouton "Browse" pour pointer sur le fichier .CTT téléchargé puis sur le bouton "Extract ! ". Une boîte de dialogue vous permet de choisir la destination du fichier. Les fichiers de mises à jour sont maintenant des installeurs (par exemple : pred_update_v9.0c_build.exe).

    Si un patch (build) est disponible, téléchargez de la même manière le fichier .CTT (par exemple PRED_v90c_build3.CTT ou FULL_v90c_build3.CTT) et faites-lui subir le même traitement que ci-dessus (n'oubliez pas de refermer CATT-Acoustic).

    Remarque : les droits d'administrateur sont requis pour l'installation et la mise à jour des programmes éxécutables de CATT-Acoustic. En revanche, l'installeur de bibliothèques (par exemple : pred_data_update_v9.0c_build3.exe) peut être lancé par un utilisateur non administrateur de sa machine.

     

    Q11. A partir de v8.0g, CATT-Acoustic me demande où se trouve mon répertoire de données (CATTDATA folder). Qu'en penser ?

    R. A partir de la version v8.0g, CATT-Acoustic propose en effet de séparer les données des exécutables. On crée alors un réperoire CATTDATA qui contient les données courantes (directivités, matériaux, modèles pourquoi pas, etc...). Cette fonctionnalité rendue obligatoire par le portage vers Windows Vista est à vrai dire bien utile pour tous (pas seulement sous Vista) puisqu'elle permet à un utilisateur n'ayant pas les droits d'administrateur de pouvoir modifier des données (directivité par exemple) pour peu que le répertoire CATTDATA se trouve à un emplacement modifiable par lui. L'emplacement de ce répertoire est spécifié dans File|Preferences.

    On peut ainsi spécifier un répertoire CATTDATA commun à tous les utilisateurs, placé en un endroit modifiable par tous.

    On peut aussi spécifier un répertoire CATTDATA propre à chaque utilisateur (ce qui n'est peut-être pas idéal pour le partage des données, mais utile pour leur séparation si elle est souhaitée); le chemin est de la forme : sous Vista : C:\Users\[user]\AppData\Roaming\CATT et sous Windws XP : C:\Documents and Settings\[user]\Application Data\CATT).

     

    Q12. Puis-je calculer des décroissances spatiales dans CATT-Acoustic ?

    R. Oui, les critères de décroissance spatiale, DL2 et DLf, sont désormais calculés par CATT-Acoustic ; il font en effet partie des critères disponibles après un calcul de cartographie dans TUCT.

     

    Q13. Puis-je utiliser directement dans CATT-Acoustic des plans que m'ont envoyé des architectes?

    R. Non, pour plusieurs raisons :

    D'abord, l'utilisation de CATT-Acoustic dans le cas d'une salle nécessite de manipuler des modèles 3D fermés. Or les architectes fournissent le plus souvent des plans et coupes.

    Ensuite, dans le cas où un architecte fournirait un modèle 3D, celui-ci serait-il adapté à effectuer des calculs acoustiques ? Pas systématiquement.

    En effet, le modèle doit être fermé, afin que les rayons acoustiques ne s'échappent pas, ce qui occasionnerait des erreurs de calcul. Par ailleurs, et c'est le plus important, les modèles d'architecte comportent une multitude de détails, qui alourdissent le modèle et n'apportent pas d'amélioration de la précision dans les calculs acoustiques. Une solution peut être d'effectuer un tri dans le modèle afin de l'alléger. Cette opération s'avère rapidement extrêmement fastidieuse, voire impossible, faute que les éléments graphiques soient toujours documentés.

    Une bonne démarche consiste à mettre à profit la faculté de SketchUp Pro d'ouvrir des documents DWG (un plan et une coupe suffisent très souvent), outre le fait qu'il est basé, tout comme CATT-Acoustic, sur une description sous forme de facettes planes. Le transfert de données de SketchUp vers CATT-Acoustic se fait donc assez naturellement, via le plugin sk2geo (lien vers présentation). Il est possible dans SketchUp, en jouant avec les calques, de créer un calque ne comportant que les éléments que l'on souhaite conserver dans son modèle acoustique, et les fonctions d'extrusion permettent de créer les volumes.

     

    Q14. Puis-je optimiser les temps de calcul de CATT-Acoustic?

    R. Oui, en utilisant une démarche tirant profit des différents outils de calcul. Les temps de calcul se sont accrus sous CATT-Acoustic v9 pour les couples sources-récepteurs discrets, tandis que la tendance est inverse pour ce qui concerne la cartographie, beaucoup plus rapide qu'en version 8. Une solution pour optimiser les temps de calcul consiste à caler les modèles par le biais de cartographies, qui fournissent les critères, puis d'affiner les études avec des calculs de type SxR.

    Il convient également de rappeler qu'il est utile de lancer les calculs de manière répétée sur un même modèle afin de connaitre la dispersion des résultats.

    Pour les lieux en extérieur, l'algorithme 3 est en principe adapté puisqu'il permet de stopper rapidement les rayons perdus, accélérant par là-même les temps de calcul.

     

    Q15. Puis-je utiliser CATT-Acoustic avec un ordinateur tournant sous Windows 8?

    R. Oui, CATT-Acoustic fonctionne sous Windows 8.

     

    Q16. Puis-je utiliser CATT-Acoustic avec un ordinateur 64 bits?

    R. Oui, CATT-Acoustic est un software 32 bits mais fonctionne sous les versions de Windows 64 bits.

     

    Q17. Lorsque je clique sur le bouton Save CAG an Run, le logiciel m'affiche un message d'erreur: Plane 1 is impossible to map (not horizontal enough or downwards normal). Comment faire?

    R. Avant de créer le fichier .CAG, vous devez définir au dessus de quelle(s) facette(s) vous allez réaliser éventuellement une cartographie de grandeurs acoustiques. Catt a besoin de connaître la liste de ces facettes, à renseigner soit en entrant les surfaces concernées dans la boîte de dialogue Audience area mapping setup de la fenêtre Modelling, soit à l'aide de l'instruction AUDABS, le pas de la grille de récepteurs ( MAP STEP) ainsi que la hauteur du plan de cartographie au dessus des facettes (MAP HEIGHT); ce plan est défini par un offset en Z; par conséquent,CATT-Acoustic est incapable de réaliser une cartographie sur un plan vertical ou trop incliné (voir Q8), d'où le message d'erreur.

     

    Q18. Peut-on ouvrir d'anciens fichiers au format .PLT dans la version 9 de CATT-Acoustic ?

    R. Le PL9Viewer de la version 9 de CATT-Acoustic ne permet d'ouvrir que des fichiers au formats .PL9.

    Pour ouvrir d'anciens fichiers au format .PLT, télécharger les CATT-viewers disponibles ici, et utiliser CATTPLT32.exe.

     

    Q19. Quelle est la différence entre les options Specular to diffraction (Sd) et Diffraction to specular (dS) pour la prise en compte de la diffraction?

    R. La différence entre les options Specular to diffraction (Sd) et Diffraction to specular (dS) est le trajet suivi par les rayons :

    Sd considère le trajet Source -> Réflexion spéculaire sur un mur -> Diffraction par les bords d'un écran -> Récepteur

    dS considère le trajet Source -> Diffraction par les bords d'un écran-> Réflexion spéculaire sur un mur -> Récepteur

    Le choix de l'une ou l'autre des options permet d'estimer la contribution de chacun des "trajets".

     

    Q20. Quelle est le type de configuration PC requise pour utiliser CATT-Acoustic?

    R. Les processeurs multiples ne sont pas gérés, en revanche, les coeurs multiples, oui; un bon choix est donc une machine équipée au minimum d'un processeur i3, mais on préfèrera un i5 ou i7.

     

    Q21. A quoi correspondent les différents indices STI proposés après calcul dans TUCT (IEC male / female, original, modified)?

    R. CATT-Acoustic intègre le calcul du STI suivant les 3ème et 4ème édition de la norme IEC 60268-16 (avec le choix entre une voix d'homme ou de femme), suivant la méthode originale, ou suivant une variante utilisée par le logiciel de mesure MLSSA.

     

    Q22. quelle est l'incertitude des calculs de critères réalisés par CATT-Acoustic, et du STI en particulier?

    R. Délicate question que celle de l'incertitude d'une prédiction informatique.

    Un modèle correctement réalisé permet d'atteindre une précision de l'ordre de celle qu'on a à la mesure, c'est-à-dire que les critères prédits peuvent s'écarter d'une quinzaine de % des valeurs mesurées, lesquelles elles-même sont entachées d'une erreur du même ordre de grandeur.

    On peut considérer que les valeurs d'intelligibilité tombent dans la même fourchette de précision.

    Nous attirons cependant votre attention sur le fait que CATT-Acoustic permet de prédire le critère STI, selon 60268-16. En fonction de la chaine de mesure qui sera utilisée, soit le STI, soit le STI-PA sera mesuré, lesquels ne sont pas tout à fait équivalents, le STI-PA ayant été développé spécifiquement pour les systèmes de sonorisation, lesquels peuvent présenter des non-linéarités dues soit à la distorsion, soit à des systèmes de traitement de la dynamique du signal.

     

    Q23. Est-il possible de faire pivoter une source sur son axe?

    R. Oui, en ajoutant à la fin de la première ligne définissant une source dans un fichier .LOC un argument ROLL optionnel en degrés.

    La syntaxe est la suivante:

    s_id s_x s_y s_z fichier_directivité a_x a_y a_z roll

     

    Q24. Peut-on exporter un ancien modèle depuis CATT-Acoustic vers SketchUp?

    R. Oui, grâce à la possibilité d'exporter au format .DXF depuis CATT-Acoustic.

    A partir de la fenêtre Modelling, sélectionner l'onglet File dans la barre supérieure de la fenêtre CATT-Acoustic, et choisir l'export de la géométrie au format .DXF , qui peut être ouvert dans SketchUp.

     

    Q25. Peut-on lisser les cartographies obtenues avec TUCT?

    R. Il n'est pas possible de lisser les cartographies obtenues dans TUCT après calcul.

    En revanche, vous pouvez régler le pas de la cartographie dans la boîte de dialogue "Audience area mapping" de la fenêtre "General settings", avant de lancer TUCT.

    Pour les calculs de SPL, les outils "Pixel rendering" et "Surface rendering" de TUCT (dans le menu déroulant Window) permettent l'affichage du son direct, respectivement pour chaque pixel visible à l'écran ou pour une résolution paramétrable.

     

    Q26. Je viens d'installer la version Prediction + Audiospatialisation de CATT-Acoustic, et le message d'erreur suivant apparait lorsque je lance un calcul : "Default Surf.prop.library used (ABSLIB0.DAT)"?

    R. Cette erreur provient provient d'un problème de pointage vers la librairie de matériaux par défaut lors de l'installation.

    Pour régler le problème, il faut accéder à l'onglet Preferences dans CATT-Acoustic et remplacer le fichier ABSLIB0.DAT dans Surface_properties par le bon fichier de matériaux, Abslib_full.DAT.

     

    Q27. Existe-il une règle concernant choix du nombre de rayons en fonction de la complexité de la géométrie?

    R. Pas de "règle d'or" concernant le choix du nombre de rayons, mais un certain nombre d'étapes pour déterminer l'algorithme le plus pertinent et le nombre de rayons suivant le modèle.

    Dans un premier temps, vous pouvez utiliser l'algorithme 1 et sélectionner l'option Auto qui détermine automatiquement un nombre de cônes/rayons suivant le volume du local, afin qu'à la fois chaque portion de surface de 0.5 m2 soit atteinte par un rayon, et que la surface d'intersection de chaque cône avec la sphère d'émission ne soit pas supérieure à 0.5 m2 après 80ms.

    Pour déterminer si le nombre de rayons doit être augmenté, observez l'allure de votre échogramme, ainsi que la corrélation entre les courbes rouge (basée sur l'échogramme énergétique) et bleue (basée sur une réponse impulsionnelle de synthèse) en moyennes et hautes fréquences, et la dispersion des résultats entre les récepteurs.

    Si des anomalies apparaissent dans l'échogramme, si les 2 courbes sont trop différentes en moyennes et hautes fréquences, ou si la dispersion des résultats aux différents récepteurs est importante, augmentez le nombre de rayons. Vous pouvez également passer le max-split order à 1 ou 2.

    Dans le cas de géométries complexes non mélangeantes, d'absorption répartie de manière inhomogène, ou de faible diffusion (hypothèses de Sabine non respectées), utilisez l'algorithme 2, sans augmenter le nombre de rayons dans un premier temps. Entrez plus de rayons si des anomalies sont toujours présentes.

    Dans le cas d'une géométrie très complexe, utilisez l'algorithme 3 si les 2 premiers n'ont pas donnés de résultats concluants (temps de calculs augmentés).

    Veillez également à la prise en compte de la diffusion qui peut avoir une influence importante sur les résultats.

     

    Q28. CATT-Acoustic permet-il de calculer le crière Initial Time Delay (ITD)?

    R. Non, CATT-Acoustic ne permet pas de calculer directement le critère Initial Time Delay.

    Cependant, vous pouvez l'obtenir grâce à l'outil "Image source model", accessible dans l'onglet "Window" de TUCT, en utilisant l'échogramme. Il est en effet possible d'obtenir le temps d'arrivée de la première réflexion en glissant la souris sur celle-ci.

    Ce critère est valable pour un couple Source/Récepteur donné.

     

    Q28. Deux courbes de résultats, rouge et bleue, sont présentées dans Predict SxR à la fin des calculs. Quelle courbe est la plus précise?

    R. Les courbes rouge,E, et bleue, h, correspondent respectivement au calcul des critère à partir de l'échogramme énergétique, basé sur le tir de rayons, et pour une réponse impulsionnelle synthétisée, avec introduction d'une phase aléatoire.

    La corrélation entre les courbes permet d'évaluer indirectement la fiabilité des résultats en basses fréquences, où la phase a le plus d'influence.

    A partir de 500 Hz, les deux courbes doivent être proches l'une de l'autre. C'est une des manières de déterminer la fiabilité de vos résultats.

    En basses fréquences, lorsque les deux courbes diffèrent malgré un algorithme adapté et un nombre de rayons suffisant (faible dispersion entre les résultats pour plusieurs calculs successifs et absence d'anomalie dans l'allure de l'échogramme dans Predict SxR), la valeur se situe entre les deux courbes.

     

    Q29. CATT-Acoustic est-il compatible avec le BIM?

    R. Grâce à l'extension Sk2Geo développée par Euphonia, il est possible de s'appuyer sur SketchUp pour assurer l'interfaçage avec le BIM.

    En effet, la version Pro du logiciel SketchUp est compatible avec les outils BIM, en permettant entre autres l'identification des groupes et des composants selon les types de classification normalisés dans le secteur d'industrie.

     

    Q30. Quand doit-on utiliser l'outil Surface + edge dans les General settings?

    R. Cette option importante est à utiliser pour tous les éléments qui font saillie à l'intérieur du modèle de manière à diminuer l'erreur qui serait commise dans les fréquences où la longueur d'onde est importante vis-à-vis des dimensions de ces objets.

    La prise en compte intervient lorsque l'option Surface + edge est cochée dans les General settings et qu'une astérisque est accolée au nom du matériau dans la ligne de définition de la facette.

    L'utilisation de Sk2Geo rend la manipulation simple puisqu'il suffit de créer dans SketchUp un matériau (couleur) auquel on accole une astérisque (exemple : materiau*).

    A l'export, l'* est conservée dans le fichier Sketchup.Geo, dans la section PLANES, tandis que dans le fichier Absprop.Geo de définition des propriétés des matériaux, le nom est exporté SANS l'*.

    Par ailleurs, la diffusion étant, entre autres, le résultat de phénomènes de ruptures d'impédance acoustique, la diffusion par effet de bord (surface+edge avec l'* ) peut être appliquée aux facettes entourées de matériaux aux propriétés très dissemblables

     

    Q31. Les résultats dans TUCT nous permette-t-il d'obtenir la durée d'un calcul?

    R. Oui, le temps de calcul est affiché dans la fenêtre Predict SxR, dans la partie Calculation parameters, à la fin d'un calcul.

    Cela est également le cas pour les calculs de type Map measures.

     



    Ces rubriques s'enrichissent au gré de vos interrogations. N'hésitez pas à nous contacter si vous ne trouvez pas réponse dans le manuel du logiciel, dans la rubrique FAQ (en anglais) présente sur la user's page de CATT-Acoustic (accessible à l'aide du lien dans la fenêtre "About CATT-Acoustic" ou dans nos pages consacrées aux Didacticiels.